Témoignage : faire des disciples parmi les non entendants

17 Sep 2016

Bonjour à tous !

Aujourd'hui nous vous proposons le témoignage d'Hélène, disciple de Christ à l'église de Saint Priest. Elle nous partage son parcours avec une personne non entendante. En lisant ces quelques lignes, je suis vraiment dans la joie, l'Evangile n'a absolument aucune frontière !

Bonne lecture :)

 

Dans mon église à Saint-Priest, j'accompagne depuis 3 ans une chrétienne sourde, Michèle. Elle reçoit un message d'un autre ami sourd, Vincent qui veut en savoir plus sur Jesus. Il cherchait la vérité alors il est allé voir chez les témoins de Jéhovah mais ça ne l'a pas convaincu. Avec Michèle, nous l'avons invité chez moi. 

La discussion tourne tout de suite autour de Dieu.

Je lui pose la question : Tu veux que je t'explique le message de la Bible ? 

Car ils parlaient de choses extérieures comme la forme du culte ou notre façon d'être en relation avec Dieu, mais l'important c'est d'amener les gens à comprendre la croix et à se repentir. Surtout quand on a pas beaucoup de temps, car Vincent habite à 1h de chez nous.

J'essaye donc d'annoncer l'évangile en langue des signes. C'est pas facile car malgré mon "bon niveau" il y a beaucoup de malentendus. Michèle m'aide à lui expliquer des notions spirituelles. On parle de Jesus, de sa venue, sa mort, sa résurrection... A la fin je lui demande si c'est clair et s'il a des questions. 

- "Oui : Pourquoi Jesus est mort sur la croix ?"

Aie. C'était pas clair. 

Alors on continue de parler. J'explique le péché, en insistant sur le fait qu'on est séparé de Dieu. 

Puis je suis allée chercher un petit livret de Alain Auderset qui explique l'évangile avec des images. Et la je sens que ça lui parle. Un sourd un besoin de quelque chose de visuel. On le laisse donc regarder les images en expliquant au fur et à mesure. Il est très intéressé et n'hésite pas à revenir en arrière pour bien comprendre. Et là, enfin, il comprend la croix. Sur une image, il s'exclame : 

- "Oh, le péché n'est plus là, il est sur la croix !"

Puis il nous pose plusieurs questions.

- "Les gens qui meurent sans Dieu vont-ils en enfer ?

- Oui.

- Alors là non, je ne peux pas le croire. Et puis chez les athées, il y en a qui sont gentils.

- Oui mais ils ont quand même fait des mauvaises choses, personne n'est suffisamment bon devant Dieu. Nous on voit que l'extérieur, mais Dieu voit au plus profond des coeurs, les mauvaises pensées, les mauvais désirs..."

Vincent hoche la tête et semble capituler. Il comprend que la seule solution, c'est Jesus. Il n'y en a pas d'autre. Alors il résume :

- "Donc, Jesus nous sauve du péché ? 

-  Oui, c'est ca ! Et toi ? As-tu besoin que Jesus te sauve du péché ? 

-  Oui, répond Vincent. Je veux que Jesus me libère de l'envie et la jalousie des autres." 

Malheureusement, il ne voulait pas qu'on prie avec lui car sa pudeur le gênait. Alors on lui a montré et expliqué comment faire chez lui. On a continué en lui racontant nos témoignages, comment on a rencontré Dieu. 

 

Je ne sais pas si Vincent s'est vraiment repenti par la suite et s'il a rencontré Dieu. Mais je sais qu'on a parlé pendant plus de deux heures. Et j'ai compris une chose : Oui, la moisson est grande et elle est mûre. Les gens sont prêts à recevoir Jesus. Mais pour ça, ils doivent d'abord COMPRENDRE l'évangile. Comment peuvent ils recevoir s'ils ne comprennent pas ? Et ça ne se fait pas en 5 minutes. Dire "Jésus est mort pour nos péchés" ne signifie rien pour les gens, il faut leur expliquer clairement et faire en sorte que ca fasse un écho dans leur vie. Si on ne croit pas nous même ce qu'on prêche, comment peut-on espérer que les autres soient convaincus ?